4.3.15

Pour ou contre la fessée ?

Bien sûr, je suis contre la fessée et autres châtiments corporels. Les châtiments corporels, mais aussi les reproches continuels ou injustes ou excessifs ne donnent rien de bon. Il vaut bien mieux édifier, en particulier par l'exemple en bannissant d'abord le mensonge (pas de "Père Noël"). Les parents doivent comprendre aussi la faiblesse des petits. Un petit dans la petite enfance ne peut pas comprendre ou faire un certain nombre de choses. Il lui faut de la tolérance.

La question juridique est: les personnes ayant autorité sur les enfants doivent-elles être traduites devant les tribunaux répressifs en cas de fessée ?




Autrement dit, vu le juste prestige conféré aux parents par la nature, l'État peut-il s'immiscer dans les relations des parents avec leurs enfants en humiliant les parents devant les enfants en raison de leurs relations avec leurs enfants ? Tout est donc question de proportions entre le prestige des parents qui fait partie des intérêts de l'enfant et l'intérêt général de l'enfant. Quand l'action sociale doit-elle s'adresser discrètement aux parents et quand doit-elle employer les méthodes dures ?

L'éducation ne sera améliorée que lorsque tous les parents auront plus conscience de la dignité de leurs enfants et des droits qui en découlent. Dans cette perspective, même l'embryon est digne, c'est-à-dire mis à part pour Dieu.

3.3.15

Un animal "préhistorique" mais actuel

http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/03/03/un-requin-prehistorique-peche-au-large-de-l-australie


On apprend dans l'article que le requin nage dans les océans depuis 125 000 000 d'années. Mais on ne sait pas grand'chose sur lui. C'est paradoxal, n'est-ce pas ? Personne ne pourra contredire ces scientifiques. En effet personne, même pas eux, ne peut produire et encore moins reproduire une expérience sur 125 000 000 d'années. Mais cela ne les empêche pas d'asséner ces vérités qui ne peuvent être qu'expérimentales à un public invité à ne pas contredire les savants et soumettre leurs jugements au nom de la libre pensée rationaliste et de l'esprit scientifique... à des absurdités.



Ce qui invite aussi à la réflexion sur la doxa contemporaine, c'est que le journaliste du Dauphiné qualifie de "préhistorique" un animal contemporain. Je me souviens du Cœlacanthe, autre poisson que, dans mon enfance on disait disparu il y avait des millions ou des milliards d'années (je ne me souviens plus, mais peu importe) alors que, narguant les darwinistes, il vivait sa vie aux abords de l'Océan Indien. Le cœlacanthe, maillon manquant de la chaîne qui va de l'animal mono-cellulaire à l'homme et que madame Sélection Naturelle avait impitoyablement exterminé pour défaut d'adaptation, était finalement bien vivant ! Croyez-vous que le ridicule a fermé la bouche à nos "scientifiques" ? Évidemment non puisqu'il s'agit d'asseoir le matérialisme !

http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C5%93lacanthe

Le temps découvre la vérité. Figurine Musée de la Révolution Vizille




La différence entre le conte d'Andersen et la doxa contemporaine, c'est que l'enfant a beau crier que le roi est nu, la foule continue de prendre les charlatans au sérieux.

28.2.15

Poutine le marxiste-léniniste et ses amis




Via Contre-info

Tous ceux qui pensent que Poutine n'a rien à voir avec le marxisme-léninisme doivent se rendre à l'évidence qu'ils ont mal vu.

Plus spécialement, le soutien à Poutine de Yves Daoudal pose de sérieuses questions sur les véritables buts de ce journaliste.Voir par exemple les posts de Daoudal en faveur du kagébiste Poutine: http://yvesdaoudal.hautetfort.com/apps/search?s=poutine&search-submit-box-search-477=OK

Il en est de même pour de Villiers et Bernard Antony et sa société secrète.

Tous ceux qui ont vu que l'« effondrement de l'URSS » de 1989 n'était vrai qu'en partie, n'ont peut-être pas si mal vu. Moi je n'y crois que modérément à cet "effondrement". Je n'ai pas envie de jouer le rôle d'idiot utile, selon l'expression de Lénine. Je n'ai pas envie non plus d'être un traitre.

27.2.15

L'ordre entre les diverses puissance de l'âme conduit à une société apaisée



À 13' 50" le Pr. Mauro Ronco l'esprit de 1968 s'oppose en particulier à l'ordre intérieur de l'homme.

On distingue dans l'âme humaine différentes puissances. Saint Thomas semble classer les puissances de l'âme en trois catégories principales: la végétative, la sensitive et l'intellectuelle.

L'esprit chrétien donnera pour tâche à l'homme de mettre de l'ordre dans son âme, tâche qui ne finira qu'à la mort. L'esprit de 1968 est le contraire, il s'agit pour lui de laisser s'installer, voire de favoriser le chaos et la haine dans l'âme humaine.

Ce désordre voulu et cultivé, se traduit plus concrètement au niveau social par la culture de la haine de classes (ceux qui dénoncent le complot "des banquiers" ou excluent telle ou telle catégorie de la grande communion humaine), par la déconstruction de la famille (dénaturation du mariage). Le résultat est la fragmentation de chaque âme et de l'humanité.



Contre ces fragmentations, prenons conscience de l'unité du genre humain dans la vérité, dans la justice et dans les droits de l'homme. Comme but, proposons-nous de remettre de l'ordre dans nos âmes par un patient travail. L'amour de Dieu, de soi-même et du prochain contre toutes les fragmentations est au principe de ce travail d'unification et d'apaisement de soi-même et de la société.

26.2.15

Les tueurs de la République à l'œuvre dans l'affaire Boulin ?

Vu sur Nouvelle de France:

http://www.ndf.fr/nos-breves/25-02-2015/affaire-boulin-un-dossier-de-la-cia-classe-secret-defense-pourrait-entrainer-la-reouverture-de-lenquete#.VO7O5rOG82Y (je n'ai pas réussi à insérer la vidéo)

Il devient évident que Boulin, franc-maçon, ne s'est pas suicidé (octobre 1979, Raymond Barre Premier ministre, Président Giscard d'Estaing, chef du RPR Jacques Chirac), mais que "on" l'a assassiné après l'avoir torturé.



Une nouvelle affaire de faillite de la "justice" française où les magistrats (enfin... ceux qui prennent leur mission au sérieux) sont menacés et finalement n'accomplissent pas leurs missions. À cette fin, les magistrats font semblant de croire des choses incroyables. C'est le grand classique. On peut rapprocher cette affaire de l'affaire d'Auriol (juillet 1981, Mauroy Premier ministre, Mitterrand Président de la République,  chef du RPR Jacques Chirac) où évidemment les commanditaires du massacre (dont un enfant) n'ont jamais été "retrouvés". Les hommes de main qui s'étaient chargés du sale "travail" étaient des militants de gauche, des gaullo-communistes en quelque sorte. Noter que ce massacre de six personnes dont un enfant n'est pas un "crime contre l'humanité". Le « "crime contre l'humanité", là tu vois, c'est pas pareil... » Notons donc en passant l'absurdité de la notion de "crime contre l'humanité".

On peut se demander aussi comment un service secret étranger peut enquêter sur une affaire française, découvrir des coupables (à moins qu'il n'ait été au courant dès avant l'assassinat) et garde le secret. A-t-il gardé ces secrets pour avoir barre sur le(s) commanditaire(s) ?

En 2015, se pose la question de savoir si François Hollande qui est le chef des "tueurs de la République" (lien vers un de mes posts sur le sujet) agira auprès du service secret étranger qui sait tout ou presque et ne dit rien.

Va-t-il agir pour que la vérité éclate au sujet de l'assassinat de cette personnalité du gaullisme, de la Résistance et, à l'époque de sa mort, grand concurrent de Jacques Chirac dans la course à la présidence de la République ? On en est là.

Dans un État qui n'est pas un État de droit, on peut tout imaginer.

25.2.15

Que signifie l'expression « Français de souche » ?


Français « de souche » ? « Souche » est un mot qui se trouve dans le dictionnaire. Une de ses acception fait référence à la généalogie.

Un Français de souche, c’est donc un Français dont la souche (les ancêtres) est française. Tandis que les autres Français ont une souche étrangère. Mais un individu peut être issu de plusieurs souches. Il peut donc être Français de souche sans n'être que Français de souche, en matière de "souche".

« SOUCHE en parlant De généalogie, se dit figurément de Celui de qui sort une génération, une suite de descendants. Cet homme illustre a été la souche de plusieurs grandes familles.
Il se dit aussi de Celui qui est reconnu pour être le plus ancien dans une généalogie. Robert le Fort, le quatrième fils de saint Louis, est la souche de la maison de Bourbon.
Faire souche, Commencer une branche dans une généalogie, être le premier d’une suite de descendants. Un tel eut trois enfants; le premier mourut sans lignée, les deux autres ont fait souche. De tous les enfants de saint Louis, il n’y en a eu que deux qui aient fait souche.
En termes de Droit, Succéder par souche, Succéder par représentation. La succession par souche est opposée à la succession par tête. »


J'hésite à l'écrire car je vais donner des idées au fanatiques qui nous gouvernent.Il va falloir interdire Le Littré ou l’expurger. Il va falloir aussi réformer puis interdire le code civil dans sa forme actuelle.

Plus sérieusement ce terme de « Français de souche » n’exclut ni les juifs, ni les Noirs, ni les Arabes. C'est évident lorsque l'on pense aux juifs du Comtat Venaissin ou aux Noirs des Antilles.

24.2.15

Enchantement maçonnique

Via François Desouche:

(via François Desouche)

Des explications peu claires pour le profane. On comprend cependant qu'il affirme être franc-maçon ce qui lui permettrait de fréquenter des huiles de la République. Il est ami du préfet Prouteau, mais aussi du ministre Cazeneuve, franc-maçon lui aussi, qu'il fréquente d'autre(s) ministre(s) et qu'il est reçu à l'Élysée.

Quel intérêt cette émission ? Cette émission est une façon de communiquer sans téléphone, sans rendez-vous et en plus en public... mais ce n'est pas le public qui est destinataire des messages.

Monsieur Rocancourt est-il chargé d'une menace discrète à ceux qui "violent l'instruction" ? Ne serait-ce pas les juges ? Je me le demande. En tous cas, ce n'est pas clair.

Rocancourt précise qu'il est un homme tranquille et pas inquiet, donc il sait garder sa langue et ne perd pas ses moyens devant les juges. C'est rassurant pour certains... Peut-être pour le(s) ministre(s) qu'il fréquente ? L'Élysée ? Allez savoir ! Il précise qu'il est sociable... mais pas toujours. Donc, parfois il peut se mettre en colère et être franchement désagréable ? et puis son avocat a bien surveillé ses propos et pris le relai en temps opportun pour jeter à la cantonade quelques précieux conseils juridiques... Dormez tranquilles.

Grâce à cette émission on entrevoit le monde maçonnique, le monde de la politique et des médias (qui a organisé cette émission) et le monde judiciaire n'ont évidemment rien à voir avec la Mafia, ni la drogue, ni rien de ce qui est illégal. Jamais la drogue au gouvernement, jamais ! L'Élysée ne pratique pas l'assassinat avec les "Tueurs de la République", les juges sont sérieux, honnêtes et impartiaux.



La France est un pur État de droit où les médias ne sont pas complices d'affaires louches, où les juges travaillent en toute indépendance, sans menaces, avec une très haute conscience de leurs devoirs et poursuivent les "Tueurs de la République" (lien vers mes posts sur la question) coupables d'assassinats.

23.2.15

Notre enseignement de laïcs ne peut être que rationnel, même dans le domaine religieux

Nous autres, n'avons pas de titre à nous ériger en docteur de la foi, donc à définir puis à condamner l'islam, ni d'ailleurs à définir puis à condamner la religion catholique au nom de la foi en Jésus-Christ. Nous sommes de l'Église enseignée, nous n'avons de titre que rationnel à parler et, éventuellement si nous y avons un titre, à enseigner mais toujours au nom de la raison, jamais au nom de la foi.



Seuls les évêques et le pape peuvent enseigner ce qu'est l'islam, ce qu'est le judaïsme et ce qu'est la foi catholique. Ils sont seuls docteurs de la foi et même des fois.

22.2.15

La pape François veut l'exclusion des traditionalistes

Via Yves Daoudal, sur Zenith en anglais (mais personnellement pour l'édition en italien):

Le Pape a tenu un discours lors d'une rencontre de deux heures avec le clergé romain.

Il a traité de la liturgie traditionnelle qu'il condamne discrètement. Cette condamnation sans titre bafoue la liberté religieuse. Je l'ai établi dans plusieurs posts.

Puis il a invoqué les séminaristes issus de familles traditionnelles ou convertis au catholicisme et épousant la culture traditionnelle.

« Le Pape (...) a ensuite évoqué le cas de certains évêques qui ont accepté des séminaristes traditionalistes qui avaient été chassés d’autres diocèses, sans rechercher des informations sur eux, car « ils présentaient très bien, très pieux ». Ils furent ensuite ordonnés, mais il se révéla plus tard qu’ils avaient « des problèmes psychologiques et moraux ».
D'ailleurs l'édition italienne titre (extrait du titre) "tradizionalisti squilibrati" qui se traduit, selon moi: "traditionalistes déséquilibrés". Autrement dit les traditionalistes sont des fous. C'est à rapprocher de son discours public dans lequel il a prétendu publiquement en 2014 que nier l'holocauste était une folie ("una pazzia").

Qualifier les traditionalistes de fous est une façon oblique (car la plupart des lecteurs ne va pas lire attentivement la prose tortueuse du jésuite) de suggérer aux évêques de mettre dehors tout individu respectant la culture religieuse de tradition latine.

Après la stigmatisation des "lapins" (qui fut discrètement rattrapée, sans que le mal soit vraiment réparé), après la mise au placard du cardinal Burke, après la chasse aux Franciscains de l'Immaculée vient ce nouveau discours.

Sur quel fondement le pape discrimine-t-il les croyants ? Je ne vois pas.

Quelle façon inqualifiable de stigmatiser des opinions possibles et des catégories de personnes innocentes ! Il aura à en répondre devant le tribunal de Celui que l'on achète pas par des honneurs.

21.2.15

Contre le fanatisme, les droits de l'homme


Interview de Guy Pagès sur son livre... par joachimv

Les papes (Jean-Paul II et François) ont interprété l'islam. Ils ont pu le faire puisqu'il n'y a pas d'autorité doctrinale en islam.

L'abbé Pagès a écrit au pape sur l'islam dans Evangelii Gaudium. Le Saint Père n'a pas répondu. Audacieusement, j'imagine qu'il aurait pu répondre à l'abbé Pagès: puisqu'il n'y a pas d'autorité doctrinale en islam, je me désigne comme autorité doctrinale. En vertu de cette autorité, j'enseigne aux musulmans: le vrai islam n'est ni dans la Coran, ni les hadiths, mais en mon enseignement.

C'est sans doute pourquoi le pape François se permet d'enseigner aux musulmans que le véritable islam est pacifique. Le pape a déclaré qu'il était « un peu malin ». Là, il est possible qu'il soit quelque peu « malin »...

Comme aime à le répéter le bon abbé Pagès: que celui qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende...

En vérité il est surtout important pour tous, (musulmans, juifs, catholiques et autres) de respecter les droits de l'homme et en premier lieu la liberté religieuse. Sur ce fondement, nous pouvons dialoguer en écoutant le saint Père.