2.7.15

Quand le peuple a-t-il donné mandat à Valls d'intervenir dans les affaires de l'islam en France ?





Selon la Constitution La République a pour « principe » le : « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »

Or jamais le peuple français n'a donné mission au gouvernement d'aider l'islam à grandir et à se solidifier.

Nous sommes donc dans une apparence de démocratie et dans une vraie dictature aggravée par l'hypocrisie.

Le laïcisme n'est que du théâtre




Le laïcisme consiste à interdire l'expression d'une foi dans l'espace public notamment l'espace politique. L'interdiction se veut morale. Cette interdiction résulte de ce raisonnement: les autorités par l'expression d'une foi pourraient choquer ceux qui ne confessent pas la même foi et être cause d'injustices en favorisant ceux qui confessent une certaine foi (en pratique le catholicisme). D'autre part, l'humanité est unie par et sur la raison, mais divisée de croyances (ce qui est vrai, mais ne justifie pas l'interdiction de l'expression d'une foi conforme à l'ordre public: vive la liberté !). En revanche l'État étant laïc et se devant à une parfaite impartialité de principe (qui n'interdit pas de juger, évidemment, mais au contraire implique un jugement) n'a aucun titre à enseigner une foi ni à enfreindre l'ordre public en faveur d'une foi.

Donc, le laïcisme (incarné juridiquement notamment dans la "loi" du 9 décembre 1905 et dans l'institution de l'école d'État qui viole la liberté sous couvert de la protéger) est un sophisme qui limite arbitrairement la liberté humaine, un mensonge au service de l'islam.

En effet, la foi, comme toute opinion, peut librement être confessée y compris dans l'espace public. Cette expression peut être individuelle ou collective. Elle peut se pratiquer par le geste, la parole ou l'édification d'œuvres décoratives. Cette expression est insérée dans un ordre public (vérité, justice, droits de l'homme) universel et éventuellement un ordre public particulier. Cet ordre public protège et limite l'expression de toute foi.

L'appel au prosélytisme d'État en faveur de l'islam par le Premier ministre n'a pourtant été l'occasion d'aucune levée de bouclier de la part des laïcistes (sauf ceux du groupe marginal Riposte laïque).

C'est qu'en réalité le laïcisme n'était qu'un prétexte, un raisonnement spécieux pour lutter contre le catholicisme de l'Ancienne France et instaurer l'islam d'État. J'ai déjà posté sur cet islam d'État que dénonçait le cardinal Lustiger. Il n'est pas d'hier cet islam d'État ! Il existe au moins depuis 1865. 1865, c'est l'année où Napoléon III, ce vieux franc-mac, prit un « sénatus-consulte » (une "loi") instaurant une possibilité de choix en "faveur" de la chariah par les populations d'Algérie. Cette possibilité bafouait l'ordre public français du code civil. Il y eut aussi l'aide d'État au "pélérinage" de La Mecque, l'édification de la mosquée de Paris aux frais du contribuable en 1920 environ etc.

Ces dispositions de lois furent précédées par les textes pro-islamiques de Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, Nietzsche etc. Ces textes ont créé une ambiance favorable au laïcisme, hypocrite préparation à la chariah.

Napoléon premier, autre vieux franc-mac, a utilisé les mamelouks contre les Espagnols (voir la rubrique "en France" de l'article wikipedia sur les mamelouks).

Tous ces faits publics sont soigneusement cachés au peuple, y compris par l'extrême-droite objectivement complice (comme Hitler fut objectivement complice de l'Empire américain). Votre blog les a, seul, révélés ou plutôt relevés et exposés systématiquement. (Dans le moteur de recherche il faut taper: sénatus-consulte, 1865, Napoléon III, Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, Nietzsche, mosquée de Paris, maréchal Liautey, pour le pélerinage à La Mecque: voir le lien ci-dessus, pour Napoléon 1er voir aussi le lien ci-dessus).

Nous sommes maintenant passés au prosélytisme islamique d'État, et aux frais du contribuable, ce qui constitue un vol, par le Premier ministre protégé par ses gardes prétoriens.

(Mon titre est un larcin perpétré contre de monsieur Jospin: il avoua que l'antifascisme n'était « que du théâtre », car il n'existait aucun parti fasciste en France. Mais les gaullo-communistes invoquaient le péril fasciste pour faire peur au peuple et inciter à la violence)

26.6.15

L'ordre public de Nürnberg s'oppose à la proposition de Jean-Frédéric Poisson

Exposé des motifs d'une proposition de loi constitutionnelle de Jean-Frédéric Poisson:

« Pour toutes ces raisons, les signataires de cette proposition de loi constitutionnelle invitent à modifier la Constitution en son article 55 afin de lui donner une valeur supérieure aux engagements internationaux de la France, y compris en matière des droits de l’homme et d’imposer à tous les juges, constitutionnel, administratifs et judiciaires le respect de cette primauté de la Constitution." »
Ne soyons pas des pigeons

Si cette disposition était adoptée, cela signifierait la fin de l'ordre public de Nürnberg c'est-à-dire que l'ordre public ne comprendrait plus l'accord de Londres du 8 août 1945. Cela entraînerait un bouleversement du désordre et de l'incohérence introduite par cet accord dans l'ordre public.

Il est donc inefficace de proposer cette réforme sans avoir au préalable saisi que nous sommes gouvernés par un ordre caché et public. Voir mon post à ce propos ainsi que mes divers posts sur l'ordre public de Nürnberg et l'ordre nouveau subrepticement installé depuis 1945, voire avant (Déclaration du Palais Saint James du 13 janvier 1942). C'est pourquoi, en l'état, la proposition de monsieur Poisson n'a aucune chance d'être discutée sérieusement et encore moins adoptée.

25.6.15

Taisez-vous, méfiez-vous les murs ont des oreilles !

Mon titre retranscrit un slogan qui figurait sur une affiche française du temps de la première guerre mondiale. Il semble que l'auteur en est Alexandre Millerand (lors ministre de la guerre). Alexandre Millerand, socialiste, fut Président de la République (1920-1924). L'image représentait des personnes discutant entre elles au café au-dessus desquelles une oreille gigantesque sortait du mur. Il invitait les familles des soldats et les soldats à ne pas parler de leurs mouvements, ni de l'organisation militaire.

Aujourd'hui ce n'est plus seulement au café que les murs ont des oreilles, c'est chez vous, dans votre voiture, au bureau...

La loi sur la surveillance généralisée dite loi sur le renseignement vient d'être "adoptée" par le Parlement-croupion. Cette loi, selon Le Figaro, n'est prise que pour légaliser des pratiques illégales :

« Le projet de loi, qui donne un cadre légal aux différentes pratiques des agences de renseignement, »
Cette "loi" n'est pas intégralement définitive puisque des recours devant le Conseil constitutionnel sont prévus.


Cloître des Jacobins (dominicains) Toulouse


Les écoutes téléphoniques, les ouvertures de lettres furent pratiquées au XIXème siècle et au XXème siècle, y compris par le pouvoir gaulliste. L'article 8 de la Convention de sauvegarde des droits fondamentaux de l'homme protège, du moins en théorie, la vie privée. En pratique les violations du secret des correspondances par l'État n'ont jamais cessé depuis l'entrée en vigueur de cette Convention.

Avec Internet et avec le téléphone portable (encore plus personnel que le téléphone filaire qui peut être familial, le portable vous traque dans vos déplacements, comme le GPS suit votre voiture) la surveillance de masse est encore approfondie et étendue.

Voûtes d'une salle donnant sur le cloître des Jacobins (Toulouse)


Dans cette interview, Fabrice Epelboin affirme que les technologies que nous employons sont presque toutes d'origine américaine et conçues pour faciliter la surveillance par les Américains. Il affirme d'autre part que des accords existent (dont un important datant de 2010) sur les échanges de données entre Américains et Français. Où naturellement par rapport au super-géant américain, les Français ne peuvent être que des vassaux obéissants.

Cloître des Jacobins, Toulouse, vu, selon mon souvenir, du réfectoire (que les révolutionnaires avaient transformé en infirmerie pour les chevaux militaires)


Alcatel assurait une certaine importance et indépendance de la France dans les technologies de communications. Malheureusement Lucent, un géant américain, à "fusionné" avec Alcatel. Nous n'avons donc plus d'entreprise française indépendante dans le domaine des télécommunications depuis 2006 (présidence du gaulliste Chirac).

Méditons cela dans la perspective de la guerre que nous livrent les USA et de l'ordre public de la charte des Nations unies pour lesquelles, l'état de guerre perdure depuis 1941 contre les nations insoumises à l'ordre yankee relativiste et cryto-marxiste. La vérité des droits de l'homme sert de prétexte aux intérêts impérialistes négateurs de tout ordre permanent (donc des droits de l'homme).

Voir mes posts sur la charte des Nations unies.

EN MARGE:

En marge de cette interview dont la transcription laisse à désirer, on peut lire: "En entrant de plein pied dans la société de surveillance...". Il serait difficile d'entrer de vide pied. Le transcripteur a voulu écrire "de plain-pied".

Le Figaro bénéficie d'un budget de millions ou dizaines de millions d'euros (à mon niveau cela n'a aucun sens millions, dizaines ou centaines de millions). Moi qui ai un budget égal à zéro pour ce blog et un patrimoine négatif, ayant été spolié par la magistrature française, je me permets de faire cette correction... d'un texte écrit par infiniment plus riches que moi.

23.6.15

Monsieur Soral raconte son audience


Les gens pressés peuvent passer les premières 13'.

Ce n'est pas le grand-père de monsieur Aziza, mais l'arrière-grand-père du témoin non assermenté qui serait mort à Auschwitz.

Ce que dit ensuite monsieur Soral est fort intéressant. Notamment dans le fait que la magistrate fait semblant de ne pas maitriser la logique. Un grand truc des magistrats est de jouer les idiots. Beuzit par exemple fit semblant de ne pas comprendre les termes clairs de l'article 600 du code civil.

Jésus condamné à mort et exécuté. Mort par justice il est descendu de la croix.


Jouer l'idiot est un des procédés du harcèlement moral.

Il est ensuite très intéressant que le "président" ait intimé l'ordre à monsieur Soral de se taire. C'est un grand classique de la magistrature française. Beuzit, Tatoueix m'ont intimé l'ordre de me taire, une magistrate a tenté de m'interdire de me défendre et je n'ai dû de pouvoir parler qu'à... l'avocat adverse outré par l'attitude de la "présidente"... le Pr. Faurisson s'est vu interdire de parler, Vincent Reynouard... Quand on est malhonnête on ne supporte pas les discours honnêtes.

Dans un État de droit le jugement (surtout le jugement pénal) où l'on aurait interdit au prévenu de s'exprimer devrait conduire à la nullité de la décision. De toute façon même si cet arrêt n'est pas annulé, il est nul en vertu du droit naturel et de l'ordre public. Cette audience est la honte de ceux qui l'ont tenue et elle témoignera contre eux devant les hommes jusqu'à la fin du monde.

Madame Saal, de la haute administration

La presse se fait l'écho de détournements de fonds publics par une certaine Agnès Saal. Les services de répression des fraudes en auraient découvert pour 400 000 €.

Madame Saal est diplômée de l'École nationale d'administration. Elle est officier de la Légion d'honneur et officier dans l'Ordre national du mérite.

Madame Saal est issu de la promotion "Solidarité" de 1983. Ha ! Ha ! Ces anciens élèves de "grandes écoles" avec leur solidarité, de grands humoristes ! La solidarité, c'est de prendre dans la poche des pauvres pour nourrir le faste des anciens élèves de l'École nationale d'administration.

Elle est officier de la Légion d'honneur comme le nommé Beuzit magistrat à la cour d'appel de Rennes.

Je rappelle que des magistrats français ont condamné ma mère (95 ans à l'époque) à verser 500 000 € de réparations à une locataire qui avait pris à bail un bien pour 2 300 € par an, par an... J'ai bien dit par an (arrêt du 24 juin 2008 de la cour d'appel d'Aix-en-Provence, présidée par le célèbre Chalumeau). Ce n'est qu'un exemple. Comme on le dit plaisamment en regardant les promus dans l'Ordre de la Légion d'honneur : "Ils ont fait une descente de police ?"

L'illusion de l'affaire Leclerc

Quand le doute sur le valeur morale de la magistrature s'installe, il existe un procédé pour restaurer la confiance: une fausse affaire.

Dans l'affaire Leclerc un jugement de Cayenne avait condamné madame Leclerc à 9 mois de prison ferme dans des conditions de si évidente illégalité que la cour d'appel de Cayenne ne pouvait faire autrement que d'annuler le jugement de première instance. C'est du moins ce que j'ai compris des explications de Me Jérôme Triomphe qui précise qu'il envisage des poursuites contre les magistrats de première instance.

Il faut que ces derniers soient allés très loin...

Ce que je retiens de cette affaire, c'est que la cour d'appel apparaît comme le chevalier blanc de l'impartialité. C'était peut-être un des buts du jugement de première instance. En tout cas, cela a en été un effet. Cela ne me trompe pas.

21.6.15

Quand Ordre nouveau demandait l'application de la loi républicaine que les magistrats violent

21 juin 1973, meeting d'Ordre nouveau et manifestations illégales des trostskistes:



(Via Contre-info)

Ordre nouveau demandait l'application de la loi française...

Les trotskistes voulaient, eux, interdire l'expression légale non pas d'une opinion, mais d'une revendication pacifique et relative à l'ordre public.  Demander l'application de la loi est une obligation pour tout citoyen. Pourtant Ordre nouveau était bien seul...

Ordre nouveau, selon moi, était largement souhaité par le pouvoir de de Gaulle. On peut même penser que ce pouvoir gaulliste fut à l'origine de la création de ce mouvement qui, dans une logique machiavélique, faisait contre-poids aux groupes communistes et anarchistes de diverses obédiences.

Comme ancien militant de ce mouvement, les militants communistes déguisés en magistrats m'ont fait payer et me font payer encore mon engagement de jeunesse.

20.6.15

À quoi sert de regarder la télé ?



Ce "reportage" est intéressant en ce qu'il manifeste le caractère de pure propagande mensongère des émissions d'information de la télévision.

Vincent Reynouard par exemple explique qu'il ne paiera pas d'amende s'il est condamné pour « contestation de crimes contre l'humanité ». Il l'explique parce qu'il est poursuivi pour appel au public en vue de payer des amendes. Il entend prouver ainsi qu'il ne peut être coupable d'un délit dont le but lui est étranger. On lui fait dire qu'il ne paiera jamais aucune amende en général. On le fait passer pour un rebelle absolu.

Il semble avoir été poursuivi (du moins c'est ce que je crois deviner) pour avoir utilisé des photographies authentiques publiées sur Internet, mais de les avoir reprises dans un contexte illicite. Dès qu'il fut mis au courant, il semble avoir flouté les visages. Reynouard, c'est un individu sans fortune donc sans conseil juridique qui a rectifié dès qu'il fut mis au courant... Mais il me semble qu'il est surtout poursuivi pour deux vidéos sur la seconde guerre mondiale et pas pour avoir utilisé les photos des enfants publiées par ailleurs.

Naturellement seuls ses ennemis ont la parole. Etc. (1)

Celui qui aura regardé le "reportage" sera persuadé que Reynouard est un fou pervers dont les délires "insupportables" doivent le conduire en prison. Ce n'est pas très cohérent. S'il est malade, il faut le soigner et de ses délires, on se moque éperdument...

Si la cour (et non le tribunal) ne lui a pas infligé d'amende, c'est, vraisemblablement, parce que Reynouard est totalement insolvable.

Il n'est que de regarder les vidéos de Reynouard pour s'apercevoir qu'il n'est pas fou, qu'il n'est pas pervers et que ses vidéos sont d'une haute tenue intellectuelle et morale, découvrant des documents fondamentaux (comme par exemple la lettre de Rosevelt de 1939 aux gouvernements britannique et français). Même si je ne suis pas d'accord avec lui sur le fond (je ne suis ni nationaliste, ni socialiste, ni hitlérien et considère que les crimes hitlériens, qu'il est fautif d'imputer à tout hitlérien, furent la conséquence des idéologies modernes que les nationaux-socialistes partageaient avec Roosevelt, de Gaulle, Churchill et Staline).

Donc regarder la télé, c'est perdre son temps et polluer son esprit de nombreux mensonges et diffamations.

(1) Mise à jour du 21 juin : monsieur Reynouard me fait savoir qu'en réalité, la cour n'était pas saisie des faits de publication de photos de mineurs. Ces photos n'étaient que reprises d'un site où elles étaient publiées à l'origine. Il n'y avait donc aucune infraction. C'était trop évident. Les autorités de poursuite avaient abandonné la partie avant l'audience. Les affirmations fantaisistes de la télé ne sont donc là que pour mêler dans l'esprit du téléspectateur Reynouard avec mineurs et actes interdits...

19.6.15

Il nous a été ordonné de dominer les créatures

Genèse traduction Fillion:
« Gn 1,27. Dieu créa donc l'homme à Son image; Il le créa à l'image de Dieu, et Il les créa mâle et femelle.
Gn 1,28. Et Dieu les bénit, et Il leur dit: Croissez et multipliez-vous, remplissez la terre, et assujettissez-la, et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tous les animaux qui se remuent sur la terre.
Gn 1,29. Dieu dit encore: Je vous ai donné toutes les herbes qui portent leur graine sur la terre, et tous les arbres qui renferment en eux-mêmes leur semence chacun selon son espèce, afin qu'ils vous servent de nourriture, »



Certes, l'homme doit toujours agir raisonnablement. Il ne peut donc agir en irresponsable à l'égard des animaux, des plantes et des minéraux. Mais il ne reste pas moins vrai éternellement et à titre de principe qu'il a le droit et le devoir de dominer tous les êtres inférieurs à lui pour qu'ils le servent.