26.7.14

Un peu de sérénité avec les moines de Lérins



Saint Vincent de Lérins illustra l'archipel de Lérins. (via ce site flamand)

Il écrivit un célèbre commonitorium

dont voici un extrait:

1. - Que fera donc le chrétien catholique, si quelque parcelle de l'Église vient à se détacher de la communion de la foi universelle ? - Quel autre parti prendre, sinon de préférer, au membre gangrené et corrompu, la santé du corps tout entier ? 2. Et encore, si quelque contagion nouvelle s'efforce d'empoisonner, non plus seulement une petite partie de l'Église, mais l'Église tout entière à la fois ? — Dans ce cas aussi, son grand souci sera de s'attacher à l'antiquité, qui, évidemment, ne peut plus être séduite par une nouveauté mensongère, quelle qu'elle soit. 

La condamnation pratique par les évêques et les papes du missel de saint Pie V, contre la liberté religieuse des fidèles et leur droit à la culture, nous rendent suspectes ces autorités qui ne respectent pas le droit à la foi, donc les droits de l'homme. Ce clergé vraiment bizarre condamne l'Église au nom de l'Église.

Me souvenant de mes erreurs passées causées par les scandales du clergé donc sans sédévacantisme ni lefebvrisme, je pense que le Commonitorium est aujourd'hui fort utile pour, tout en restant humblement à nos places, savoir qu'une grande partie de l'Église peut « se détacher de la communion universelle ».

25.7.14

Mgr Dagens doit s'expliquer

Lorsque Mgr Dagens participe au repas de rupture du « jeûne », il se rend complice d'une pratique illicite selon le droit naturel.

Aujourd'hui, malgré les démentis, il est plus que probable que cet accident soit dû au ramadan. Le chauffeur en état d'hypoglycémie aura perdu connaissance.

C'est ce que soupçonne le blog Riposte laïque. Le post de Riposte laïque renvoie à une vidéo très « parlante » d'une interview de parents d'une enfant ayant péri dans l'accident.

Je peux témoigner qu'au cours de ma carrière d'avocat j'ai eu entre les mains un dossier d'accident de la circulation causé par le « jeûne » du ramadan.

Lorsque des évêques encouragent cette pratique absurde, seraient-ils couverts d'honneur, membre de l'Académie française et décoré de la Légion d'honneur, ils devraient passer en correctionnelle pour leurs mauvaises actions et leur complicité dans la mort des enfants.

Ici pendant les première minutes interview très intéressante d'une machiniste employée par la RATP :



Le lien permet de comprendre pourquoi les musulmans refusent de porter des pantalons trop longs.

Comment ne pas étouffer d'indignation devant la racaille épiscopale qui ne respecte pas les droits de l'homme !

Mgr Dubost contre l'ordre public et le bien commun

Vu sur le blog Riposte catholique ce communiqué de Mgr Dubost, évêque d'Évry et président du Conseil pour les relations intereligieuses:

« Chers frères et soeurs musulmans,
Voici la grande fête de l’Aïd.
A cette occasion, nous vous souhaitons joie, prospérité et paix. Nous voulons aussi vous exprimer nos sentiments les plus fraternels.
(…)
Beaucoup de ces drames vous touchent plus profondément que les autres citoyens français, parce que ces tragédies impliquent souvent des musulmans et que les personnes exclues, blessées, assassinées, déplacées, exilées sont majoritairement des musulmans.
(…)
La fête de l’Aïd est celle de la confiance en Dieu d’Abraham au moment du sacrifice. Nous voulons, au plus profond de notre foi chrétienne, nous unir à vous dans cette confiance : Dieu est miséricordieux ! »
Cet évêque fragmente l'humanité en prétendant que les musulmans seraient plus dignes de compassion que les autres humains et ils le seraient parce que musulmans. Les droits spéciaux à la compassion s'étendraient donc même à ceux qui ne sont pas persécutés. Que c'est odieux ! C'est un appel à la discrimination.

Mais juridiquement il y plus grave:

La « fête » de l’aïd-el-kébir bafoue l’hygiène et la santé publiques. Elle est une source d’accroissement des dépenses publiques, elle est donc un attentat contre les pauvres. Elle est l’occasion d’un spectacle dégradant abaissant la moralité des enfants.

Monseigneur Dubost mérite des sanctions pénales pour sa mauvaise action contre le bien commun.

Les laïcs ont des droits qui leur sont directement conférés par Dieu. Eux aussi doivent poursuivre un bien commun impartial et valable pour tous. De cet ordre public, les évêques ne peuvent s'abstraire.

Un État impartial devrait donc étudier le cas de cet évêque en vue d'engager des poursuites pour rétablir l'ordre.

24.7.14

Pour la paix universelle



Selon ce juif new-yorkais traditionaliste, les sionistes ont fait faillite (bankrupt). De fait la violence aveugle, la ruse comme système social, ne peuvent mener nulle part.

Pour rester impartial et modéré, disons que tous ceux (donc pas uniquement les sionistes) qui se croient plus intelligents que les autres en méprisant les droits de l'homme, ont fait faillite. Il n'y a plus de progrès chez eux. Ils s'enferment dans le monde clos de la haine (pour reprendre l'expression de Maurice Bardèche en la modifiant légèrement).

Hier j'ai visionné une vidéo montrant un missile atteignant des fantassins de Tsahal. Les voir hurler et se tordre de douleur en attendant une mort imminente, n'avait rien de réjouissant, au contraire. C'était des militaires... c'est leur métier... Mais ce sont des hommes et rien de ce qui est humain ne m'est étranger.

Prions donc pour tous, y compris les sionistes et pour la paix universelle.

23.7.14

Défense de la liberté religieuse des Franciscains de l'Immaculée

Il semble que le reproche principal adressé aux Franciscains de l'Immaculée est qu'ils seraient des « crypto-lefebvristes ».

En 1969 comme en 2014, il faut tomber sur les « crypto-lefebvristes ». C’est très urgent. Avec les dégâts qu’ils font ! Et tant pis pour leurs droits naturels.

Les droits de l’homme, c’est pour moi, pas pour les autres. Pas de droits de l’homme, pas de droit à la loyauté et à la vérité, pas de liberté religieuse, pas de liberté de conscience, pas de droit à la culture pour les « crypto-lefebvristes » !

C'est à ce titre, ou plutôt malgré cette absence de titre, qu'un certain clergé s'acharne sur l'usage du missel de saint Pie V.

Mgr Dagens en correctionnelle ?

http://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/breves/mgr-dagens-a-participe-samedi-a-la-rupture-du-jeune-du-ramadan

Selon le blog Riposte catholique Mgr Dagens aurait participé au repas de "rupture du jeûne" du ramadan.

Or la pratique du ramadan est contraire à la santé publique, à la sécurité publique et à la liberté religieuse. Ceux qui encouragent cette pratique absurde devraient donc être traduits en correctionnelle dans un État vraiment respectueux de l'ordre public.

Mgr Dagens est académicien, décoré etc.

Un ancien officier de Tsahal dénonce l'impérialisme sioniste

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/07/22/un-ancien-officier-israelien-notre-but-etait-de-semer-la-peur_4460857_3232.html

Sous ce lien, le témoignage d'un ancien officier de Tsahal sur les procédés de l'armée dont il a fait partie.

Voici un estrait des dénonciations de l'officier Yehuda Shaul (probablement un pseudonyme):

« Moshe Yaalon, le chef d'état-major de l'époque devenu aujourd'hui ministre de la défense, nous exhortait à « brûler la conscience palestinienne ». Pour répondre à cet appel, on nous envoyait intimider et punir une communauté tout entière. Ces opérations étaient fondées sur la conviction que ces civils s'abstiendraient de se révolter si on les brutalisait, si on les opprimait et effrayait. Autrement dit, une « conscience brûlée » était une conscience effrayée. »

Autrement dit, c'est l'utilisation renouvelée de la vieille terreur.

Pour mettre un terme à ce désordre dont tout le monde souffre, il ne peut y avoir que l'institution d'un gouvernement mondial qui désarmera les grandes puissances et fera régner l'ordre de la justice et du respect des droits de l'homme, dont le premier est le droit à la vérité. L'œuvre de la justice, c'est la paix (saint Augustin).

Changement dans la présentation de mon blog

Après bien des tâtonnements et des conversions, j'ai changé l'intitulé de mon blog. Il m'est apparu finalement que mon engagement de jeunesse à Ordre nouveau n'était pas si erroné qu'il a pu m'apparaître à certaines époques de ma vie.

Confusément, au début des années 70, je sentais que l'ordre que nous subissions était injuste. C'est pourquoi, je militais pour un ordre nouveau. Évidemment on nous imputait de reprendre à notre compte l'ordre nouveau fasciste, sans s'apercevoir que Raymond Aron dans l'entre-deux-guerres avait milité, lui aussi, pour un ordre nouveau, que l'ordre de Nürnberg était un ordre nouveau bafouant celui de 1789, et que l'ordre de 1789 était lui aussi un ordre nouveau et que, en 2014, monsieur Attali milite pour un "nouvel ordre mondial".

Mon ordre nouveau à moi, c'est de, usant de ma liberté, tenir compte de ces deux vérités:

- toute autorité vient de Dieu et toutes les autorités qui ont existé, existent et existeront, furent, sont et seront instituées par Dieu
- Dieu étant un Dieu de paix, nous demande, par principe qui souffre des exceptions fondées sur leur origine unique, de respecter les autorités instituées
- tout homme est titulaire de droits inamissibles (que personne ne peut jamais lui ôter) que Dieu lui a directement conférés depuis sa conception et qu'Il nous signifie par la dignité éminente de l'homme.

C'est pourquoi je récuse à la fois l'idée rousseauiste de l'autorité venant du nombre (de l'arithmétique), sans pour autant condamner les élections libres et périodiques, et la condamnation traditionaliste des droits de l'homme (droits de l'homme qui ne sont que 1) la traduction de la liberté implicitement proclamée par les quatre premiers commandements 2) la traduction en positif des obligations négatives confirmées et promulguées par les six derniers commandements de Moïse.

On pourra m'objecter que mon ordre nouveau n'est pas si nouveau puisqu'il a pour fondement Moïse (environ 3 500 ans avant nous). Je répondrais que la formulation est nouvelle en ce qu'elle reprend les catalogues de droits de 1789 et de 1948 et que, en même temps, elle récuse l'idée rousseauiste opposée à l'ordre vrai de saint Paul. La coexistence de ces vérités forme un ordre juridique historiquement nouveau parce que cohérent (alors que l'ordre de 1789 et de 1948 est incohérent et l'ordre fasciste, un désordre). C'est donc finalement un ordre nouveau tiré d'un trésor ancien.

22.7.14

Interview de l'ambassadeur de Palestine en France



L'ONU, qui a institué l'État israélien le 29 novembre 1947 n'a pas les moyens de faire respecter ses décisions par ce même qu'elle a institué.

Un peuple libre devrait avoir la possibilité de présenter ses revendications à l'autorité mondiale. Il n'est pas sain qu'il n'aie comme espoir que l'action de grandes puissances pour rétablir l'ordre. Il faut un gouvernement mondial émanant de l'ensemble de l'humanité, équitable, impartial, qui désarmerait les « grandes puissances » et ferait régner l'ordre public international (vérité, justice, droits de l'homme) et le bien commun mondial, y compris en Palestine.

Un néo-païen accuse l'Église des massacres rwandais

Lu sur le blog Nouvelles de France un très long post accusant l'Église du « génocide » rwandais (auteur un certain Jean Dutreil, probablement un pseudonyme):

Aucune référence, des affirmations arbitraires et sans fondement, c'est tout.

Mon commentaire est en attente de modération sur le blog. Le voici donc pour les lecteurs de mon blog sans attendre.

On lit sur le post :
« Saint (sic) Paul s’exclame dans son épître à Timothée que « Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs dont il est le premier »
Quand on cite saint Paul, encore faut-il que l’on ne le fasse pas à contre-sens:

« I Tim 1,15. C’est une parole certaine et absolument digne d’être acceptée, que le Christ Jésus est venu en ce monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. »

http://magnificat.ca/textes/nt15_1tim.rtf

Voici un autre extrait de ce post. Cet extrait démontrera l'arbitraire de ce post:

« La transformation monarchique aristocratique en régime despotique par les Pères Blancs et l’administration belge (qui hérita du Rwanda après la défaite allemande lors de la première guerre mondiale) eut lieu en trois temps. Le premier consista à étendre l’autorité directe aux enclaves régionales autonomes hutus qui n’y étaient pas initialement soumises. En effet, au sein du Royaume, des régions hutus, bien que reconnaissant la suzeraineté tutsi, se gouvernaient depuis siècles par elles-mêmes. Comme l’a très bien remarqué Bernard Lugan, c’est au sein de ces entités nouvellement soumises que naîtra plus tard le virulent courant « ethno-nationaliste hutu » abhorrant la monarchie et l’ensemble des Tutsis. »

Les évangélisateurs ne sont pas « pour » certains, ni « contre » d’autres. Ils sont pour une justice impartiale.


Voici la mission des prêtres selon Pie XI (20 décembre 1935)

« le prêtre porte la plus solide contribution à la solution ou, du moins, à l’atténuation des conflits sociaux, en prêchant la fraternité chrétienne, en rappelant à tous les devoirs mutuels de la justice et de la charité évangélique, en pacifiant les esprits aigris par le malaise moral et économique, en montrant aux riches et aux pauvres les uniques biens véritables auxquels tous doivent et peuvent aspirer (7) ; le prêtre, finalement, est le plus efficace héraut de cette croisade d’expiation et de pénitence à laquelle Nous avons invité tous les gens de bien pour réparer les blasphèmes, les turpitudes et les crimes qui déshonorent l’humanité à l’heure présente, une heure qui, comme peu d’autres dans l’histoire, a grandement besoin de la miséricorde divine et de ses pardons (8). »

http://www.vatican.va/holy_father/pius_xi/encyclicals/documents/hf_p-xi_enc_19351220_ad-catholici-sacerdotii_fr.html

Cet article excite les hommes contre les catholiques et contre la doctrine catholique. Sans aucun argument sérieux l’auteur de l’article dénonce calomnieusement les Européens qu’il prétend aimer. J’invite son auteur à rentrer en lui-même et à réfléchir aux conséquences possibles de ses écrits mensongers. Il encourt une terrible responsabilité devant Dieu et devant les hommes.

Mise à jour du 23 juillet: mon commentaire semble définitivement refusé. Les rose-croix ne supportent pas les citations des papes.